Contact de Jérôme Van Stappen



Site internet
Facebook


Racines

Qu’est ce qui est réellement important?
Pour moi, je dirais vivre! et profiter de la vie. Et l’un de nos besoins primaires, c’est la nourriture, et plus particulièrement les fruits et légumes.
Initialement, j’ai une formation de dessinateur technique. Et j’ai travaillé dans le secteur de la construction durant 7ans. Mais, je me suis rendu compte que cela ne me convenait plus. J’avais l’impression que dans les grosses entreprises, les personnes et leur travail individuel, comptent un peu pour des prunes. Et moi, j’avais envie d’être plus utile ! Mais que faire…
Depuis toujours, j’aime discuter et échanger des idées, surtout autour de bons petites plats. Et encore plus lorsque la plupart de l’assiette vient directement du potager. Au début ce n’était qu’un potager familial, mais je me rendais compte que j’aimais beaucoup y passer du temps en solo ou en famille.
Plus les années passaient et plus mon travail de bureau me frustrait. Cependant, tout comme ma famille, mon potager s’agrandissait et se diversifiait.
Je me suis donc pris le chou pour savoir ce qui pourrait apporter du bonheur dans ma vie, (et comme je suis un bon vivant) dans mon assiette ! Mon coeur d’artichaut s’est naturellement porté sur l’agroforesterie. Ce n’est pas le tout de manger des produits du potager, encore faut il qu’ils soient de qualité.
Quel joie de déguster et partager des fruits et légumes plein de goût! Et le petit plus, c’est de vivre aux rythme des saisons. Attendre avec impatience les premières poires ou fraises, les premiers radis ou haricots…
Dans mon cheminement, j’ai été aider la coopérative Graines de vie et y suis devenu saisonnier en 2019. J’ai beaucoup appris sur le maraichage, la façon d’entretenir, et récolter, ainsi que différentes manières de travailler. Quelle bouffée d’oxygène, et quelle différence avec mon ancien travail, coincé entre 4 murs.
Cette année 2020, j’ai envie d’appuyer un peu plus sur le champignon et de vous proposer MES petits légumes et fruits! J’ai donc décidé de me lancer en solo. Rien de tel pour moi, que le travail à mon rythme, les mains dans la terre, au grand air.
Et c’est ainsi que le projet RACINES a germé.